Code de Déontologie

– Code de déontologie des Psychologues –
Pratiquer un métier lié à la psychologie en France nécessite de connaître et d’appliquer le Code de déontologie des Psychologues. Ceci est une obligation légale.

– Code de déontologie –
Ce code de déontologie définit aux praticiens leurs engagements envers le public, leurs clients et la profession.
Le terme praticien englobe les fonctions de Thérapeute en Psychologie Positive et de Psychopraticien en Thérapies Cognitivo-Comportementales de Cédric Duriez.

Article 1
Le praticien s’engage à affirmer l’égalité entre les personnes et à en respecter la singularité et la dignité de chacune d’entre elles.

Article 2
Le praticien s’engage à interdire toute propagande ou prosélytisme religieux, politique ou idéologique au sein de son cabinet et de ses lieux d’intervention.

Article 3
Le praticien s’engage à respecter et à protéger l’intégralité physique et psychique des personnes sous sa responsabilité.

Article 4
Le praticien s’engage à respecter la confidentialité des informations collectées durant ses accompagnements individuels et collectifs.

Article 5
Le praticien s’engage à respecter et à faire respecter la législation en vigueur dans son pays d’exercice et tout autre us et coutume faisant force de loi.

Article 6
En cas de difficulté dans l’accompagnement d’un client, le praticien s’engage à prendre conseil auprès de ses confrères et en particulier au sein de sa supervision. C’est pourquoi il s’engage à être supervisé régulièrement, en individuel ou en groupe.

Article 7
Le praticien s’engage à informer de manière claire et compréhensible par le public, ses pratiques et méthodes. Ces informations doivent définir les modalités d’accompagnement, les objectifs visés et les limites de la prise en charge de la TCC ou en Psychologie Positive.

Article 8
Le praticien s’engage à ne pas diffuser d’informations pouvant induire le public ou les médias en erreur ou nuisant à l’image de la profession.

Article 9
Le praticien s’engage à respecter les concepts et principes généraux de la profession. Il s’engage également à ne pas dénaturer ou amalgamer la TCC avec d’autres techniques sans que ses clients en soient avertis.

Article 10
Le praticien s’engage à respecter les limites de ses compétences et à orienter ses clients vers un autre professionnel, lorsque celui-ci nécessite un traitement ou une aide thérapeutique ne relevant pas de sa compétence.

Article 11
Le praticien s’engage à ne pas se substituer aux professionnels de santé, à ne pas prodiguer de diagnostic, de prescriptions médicales et à ne pas interférer dans un traitement médical en cours sans l’accord des dits professionnels de santé.

Article 12
Le praticien s’engage à entretenir des relations confraternelles, de respect et de courtoisie, d’honnêteté et de bonne foi, avec les autres praticiens.

Article 13
Le praticien s’engage à offrir à ses clients, un espace d’expression (verbal, émotionnel, corporel) bienveillant et hors de tout jugement.

Article 14
Le praticien s’engage à respecter la liberté de conscience et d’agissement de ses clients, en les informant notamment qu’ils ont droit de dire ou de ne pas dire, de faire ou de ne pas faire, et ce, pour chacune des propositions thérapeutiques. Il garantit ainsi leur liberté de choix et d’action.

Article 15
Le praticien s’engage, en son âme et conscience, à respecter intégralement le présent code.